Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

nous suivre

Rechercher





Accueil > Actualités

« Migraciones y trabajo con personas mayores en las grandes ciudades » de Paloma Moré Corral (LEST - LabexMed - LPED) est paru

par Rédaction LEST - publié le

Résumé

Cet ouvrage est le résultat d’une recherche réalisée entre 2011-2015 sur l’organisation sociale du travail de « care » pour les personnes âgées en perte d’autonomie. Il s’agit d’une recherche comparative sur la prestation de services de « care » en deux grandes capitales européennes : Paris et Madrid. Ces deux villes représentent deux modèles opposés concernant la professionnalisation du travail de « care » en Europe : d’une part à Madrid le « care » pour les personnes âgées repose largement sur un modèle domestique ; d’autre part, à Paris la professionnalisation de ses services est beaucoup plus avancée. En conséquence, la question de fond qui motive cette comparaison est d’éclairer de quelle manière les processus de formalisation et de professionnalisation du « care » donnent une meilleur qualité aux services et améliorent les conditions de travail des employées, qui sont souvent des femmes issues de l’immigration.

Pour répondre à cette question l’étude analyse trois formes d’emploi : l’emploi direct à domicile (dit de « gré à gré »), l’aide à domicile (caractérisé par une relation d’emploi triangulaire usagé-salarié-association), les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Ces trois formes d’emploi se caractérisent par leur définition du travail et des taches à accomplir ; par les limites accordées au travail ; la cadence du travail ; le rapport subjectif au travail ; ainsi que par les rapports entre les employées et leurs employeurs et les usagers des services. L’analyse privilégiait trois entrées principales : les parcours migratoires et professionnels des salariés, leurs conditions de travail et la mise en jeu de leur subjectivité au travail. La méthodologie a combiné différent techniques avec une approche qualitative : 84 entretiens semi-directifs individuels et 5 entretiens en groupe ; plus un long travail d’observation ethnographique, incluant l’accompagnement des salariées du « care » à domicile et en institution tout au long de leurs journées de travail.

Le premier chapitre présente le cadre théorique de la recherche : le « care » est un phénomène universel dérivant de la vulnérabilité et l’interdépendance comme caractéristiques inhérentes à l’être humain ; les échanges de « care » articulent les dimensions matériel, émotionnel et éthique ; toutes les personnes ne sont pas également concernées par ces échanges et pour cela il faut analyser le travail de « care » dans un contexte de rapports sociaux de genre, de classe sociale et d’ethnicité. Le deuxième chapitre analyse les configurations du travail de « care » à Paris et à Madrid dans l’intersection des « régimes de care » et des « régimes migratoires » en France et en Espagne. Le troisième chapitre expose de manière détaillée le processus méthodologique avec une approche autoréflexive. Ensuit, les chapitres quatre, cinq et six, analysent les trois types d’emploi de « care » pour les personnes âgées : l’emploi direct, l’aide à domicile et les EHPAD. Finalement, l’ouvrage expose les conclusions de la recherche.

- Le CV de Paloma Moré Corral sur le site du LEST
- L’ouvrage sur le site de l’éditeur