Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

nous suivre

Rechercher





Accueil > Membres > Recherche

Sophie BÉROUD

par Rédaction LEST - publié le , mis à jour le

 : sophie.beroud@univ-lyon2.fr

- Politiste
- Maître de conférences en science politique à l’Université Lumière Lyon 2, Faculté
d’Anthropologie, de Sociologie et de Science politique

- Chercheure à Triangle, UMR 5206 (IEP de Lyon, ENS de Lyon, Lyon 2)

CV Sophie BÉROUD complet

Parcours professionnel et titres universitaires

  • 2016-2017  : année de délégation au CNRS, accueil au sein du LEST (UMR CNRS 7317)
  • 2004  : Qualification par le Conseil national des universités en section 04 (science politique) et
    section 19 (sociologie).
    Recrutement MCF en science politique à l’Université Lyon 2
  • 2003  : Doctorat de science politique à l’Institut d’Etudes politiques de Paris.
    La Politique des particularismes. Revendications autonomistes et créations identitaires dans l’Espagne des communautés autonomes sans « nationalité historique », 615p.
  • 1997-1999 : Attachée Temporaire d’Enseignement et de Recherche (ATER), Université de Paris I, Département de Science politique.
  • 1994-1997 : Allocataire de Recherche du CNRS, rattachement au CERI (FNSP-CNRS, UMR 7050).
  • 1994  : DEA d’Etudes Politiques, IEP de Paris, mention Bien.
  • 1993  : Diplôme de l’Institut d’Etudes politiques de Paris, mention Lauréat et Félicitations du jury.

Principales responsabilités administratives et scientifiques
* Responsabilités dans le domaine de l’enseignement et de la recherche universitaire, instances nationales

  • 2007-2011  : Membre élue de la section 04 du Conseil national des Universités, membre du bureau de la section.
  • 2007-2011  : Membre élue de la section disciplinaire du CNESER.

* Responsabilités pédagogiques de formations, de diplômes et d’années de Licence :

  • 2015  : Co-direction du département de science politique au sein de la Faculté d’Anthropologie, de Sociologie et de Science politique. Préparation de l’habilitation des formations de science politique dans le cadre du contrat quinquennal.
  • Depuis 2011  : Création et responsabilité pédagogique du M2 Professionnel « Syndicalisme et représentation professionnelle ». Rentrée de la 5e promotion en 2015-16.
  • 2012-2013  : Co-direction du département de science politique au sein de la Faculté d’Anthropologie, de Sociologie et de Science politique
  • 2006-2011  : Responsable pédagogique du M1 de science politique, Université Lyon 2
  • 2005-2009  : Responsable pédagogique de la deuxième année de Licence de science politique

* Investissement dans les organes collectifs de direction de l’Université et du laboratoire :

  • 2013 -2016  : Membre élue du Conseil scientifique (CS) de l’Université Lyon 2.
  • 2013 -2016  : Membre élue du conseil de Faculté de la FASSP.
  • Depuis 2009  : co-responsabilité du pôle « Politisation et participation » du laboratoire Triangle avec Nathalie Dompnier, puis avec Camille Hamidi.
  • 2008-2012  : Membre élue du Conseil d’Administration de l’Université Lyon 2.
  • 2010-2011  : Membre élue du Conseil de la Faculté de Droit et Science politique (FDSP)/
  • 2006-2008  : Membre élue du Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire (CEVU) de l’Université Lyon 2
  • 2005-2010 : Membre élue du conseil de laboratoire de Triangle (UMR 5206).

Participation à des revues scientifiques / direction de collection

  • Membre du comité éditorial de la revue Mots, les langages du politique (2003-2013), puis du comité de lecture (2014 - ).
  • Membre du comité éditorial de l’European journal of industrial relations.
  • Co-direction d’une collection de livres sur l’action collective aux Presses universitaires de Lyon (PUL) avec Camille Hamidi et Lilian Mathieu.
  • Membre du comité de lecture des Presses Universitaires de Lyon (2016-2019)

Activités d’enseignements

Enseignements au sein de la Faculté de Droit et de Science Politique (FDSP) puis de la Faculté d’Anthropologie, de Sociologie et de Science politique (FASSP), Université Lyon 2, entre 2004 et 2016 :

  • Cours magistraux en cycle licence de science politique :
    L1 : Vie politique française de 1870 à nos jours, CM et TD (31h)
    L2 : Politique comparée : les démocraties, CM et TD (31h)
    L2 : Partis politiques et systèmes de partis, CM et TD (31h)
    L3 : Mobilisations collectives (31h)
    L3 : Sciences sociales d’aujourd’hui (31h)
  • Cours magistraux et séminaires en M1 de science politique :
    Syndicalisme en France et en Europe, CM (21h)
    Sociologie des institutions et des organisations, CM (31h)
    Séminaire de méthodologie des sciences sociales (21h)
    Séminaire de lecture : préparation des mémoires de recherche (21h)
    Séminaires en M2 de sociologie politique
    Séminaire de méthode (20h), de 2004 à 2008
    Séminaire « Sociologie de l’engagement et de l’action collective », (20h), 2008-2009
    Séminaire « Enjeux contemporains du syndicalisme et des relations professionnelles », 2011-2014

Séjours comme professeure invitée

  • 2015  : Invitation dans le cadre de la chaire FGTB à l’Université Libre de Bruxelles. Cours magistral de 12h destiné à des étudiants de sociologie en licence et à un public de militants syndicaux en formation continue.
  • 2012  : Mission de recherche de vingt jours au sein du département de science politique de l’Université de Campinas (Brésil), dans le cadre d’un accord Capes-Cofecub. Plusieurs conférences sur la sociologie des mouvements sociaux et du syndicalisme.
  • 2008  : Professeure invitée durant deux mois au département de science politique de l’Université de Montréal (Canada). Séminaire « Mouvements sociaux et syndicats en Europe » (36h), session d’été, maîtrise d’études internationales.

Participation à des programmes de recherche

I – Direction des programmes de recherche

  • 2014-2016  : Direction d’une étude financée par la DRAC et la Région Rhône-Alpes sur les activités culturelles des Comités d’entreprise. Recherche réalisée en lien avec le comité régional CGT de Rhône-Alpes, en lien avec François Duchêne (ENTPE-RIVES).
  • 2012-2016  : Co-direction avec Paul Bouffartigue (CNRS-LEST) de l’équipe française du programme Capes-Cofecub « Conflits sociaux, travail et politique - le Brésil et la France dans la mondialisation » - Programme de recherche mené avec une équipe de recherche de l’Université de Campinas (Brésil) et du CEMARX (sous la direction d’Armando Boito et d’Andréia Galvao)
  • 2010-2012 : Co-direction d’une étude pour la DARES, avec Karel Yon (CNRS-CERAPS), sur les implications des nouvelles règles de la représentativité syndicale suite à la loi du 20 août 2008. Equipe de recherche composée de Marnix Dressen, Cécile Guillaume, Maïlys, Gantois, Donna Kesselman, Jean-Michel Denis. Le financement de cette convention de recherche (2010-2012) a donné lieu à deux rapports successifs :
    - « La loi du 20 août 2008 et ses implications sur les pratiques syndicales en entreprise : sociologie des appropriations pratiques d’un nouveau dispositif juridique » - DARES / TRIANGLE - février 2011
    - « Quand la loi entre dans les moeurs. Le nouveau droit de la représentativité
    syndicale et ses implications dans les entreprises et les branches professionnelles » - DARES / TRIANGLE décembre 2012.
  • 2008-2014  : Direction d’une étude quantitative et qualitative avec Jean-Michel Denis, pour l’Union syndicale Solidaires sur le renouvellement des adhérents de l’organisation et sur le fonctionnement interne. Réalisation d’enquêtes par questionnaires lors des congrès de Solidaires de 2008 et de 2011, de SUD Rail, SUD PTT, SUD Santé Sociaux, de SUD Collectivités territoriales. Equipe de recherche composée de Martin Thibault et de Guillaume Desage. Rédaction d’un premier rapport en 2011 : L’Union syndicale Solidaires : une organisation au miroir de ses militants, rapport de recherche, Triangle.
  • 2007- 2009  : Direction de deux études pour l’Observatoire national de la pauvreté (ONPES) : « Les syndicats face au phénomène des travailleurs pauvres en Europe, une approche comparée », avec Thomas Brugnot, David Garibay et Romain Vila. Financement en 2008-2009 ; « L’action syndicale face à la pauvreté laborieuse, Analyse des représentations et des dispositifs d’action sociale dans l’entreprise et dans la fonction publique territoriale », étude financée et réalisée en 2007, avec Thomas Brugnot, Gwenola Le Naour et Emmanuel Porte. Cette étude a donné lieu à publication par l’organisme commanditaire :
    - « L’action syndicale face à la pauvreté laborieuse : analyse des représentations et des dispositifs d’action sociale dans l’entreprise » in Les Travaux de l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale 2007-2008, Paris, La Documentation française, 2008, pp. 195-249.
  • Direction d’une étude financée par la DRAC et la Région Rhône Alpes, « Le centre commercial de la Part-Dieu : la précarité du travail au coeur de la ville », projet financé en 2007-2008, équipe de recherche : Christine Pitiot, Elise Roullaud, Boris Thiemmans.

II- Participation à des programmes de recherche :

  • 2014-2016  : Participation au programme de recherche « Young workers and WorkerInterest representation. A five-country comparative analysis of case-study sucess » dirigé par Lowell Turner (Cornell University, Worker Institute) et Maite Tapia (Michigan State University) et financé par la Hans Böckler Fundation. Membre de l’équipe française (avec Camille Dupuy, Marcus Kahmann, Karel Yon).
  • 2013-2016 : Participation au programme de recherche ANR « Sombrero » (Sociologie du militantisme : biographies, réseaux, organisations), dirigé par Olivier Fillieule (CNRS-UNIL/IEPI) - Intégration dans l’équipe lyonnaise animée par Lilian Mathieu (CNRS-CMW) et responsabilité scientifique pour l’ensemble des villes de la coordination des recherches sur les militants syndicaux.
  • 2006-2009  : Participation au programme de recherche ANR « Genrebellion » : « Rébellions urbaines et associations : « racialisation » et construction du genre (1968-2005) » (porteur du projet : Michelle Zancarini-Fournel, UMR IRICE). Responsable scientifique de l’équipe associée au sein de l’UMR Triangle et porteur de l’axe « Les luttes des jeunes précaires / action syndicale et immigration ».
  • 2006-2009  : Participation à au programme de recherche ANR « Formasynd » : « Comment pensent les syndicalistes ? Les transformations du mouvement syndical au prisme de la formation des militants » (porteurs du projet : Nathalie Ethuin, Karel Yon, CERAPSLille 2)
  • 2005-2007  : Association à la convention de recherche DARES, Ministère de l’Emploi - Centre d’Etudes et de l’Emploi, exploitation de l’enquête Réponse (volet conflit). Thème de l’enquête : transformation des conflits dans l’entreprise. Equipe de recherche sous la direction scientifique de Jean-Michel Denis (CEE).
  • 2005-2007  : Membre de l’équipe de recherche constituée par l’IRES (sous la direction scientifique de Christian Dufour) et sélectionnée par la DARES, Ministère de l’Emploi, pour la convention de recherche « Syndicalisme et ‘flexibilités’ ». Cette étude a donné lieu à la publication du rapport : Christian Dufour, Sophie Béroud, Jean-Michel Denis, Adelheid Hege, Jean-Marie Pernot, Flexibilité et action collective, salariés précaires et représentation syndicale, Document d’étude, n°144, DARES, août 2008.
  • 2003-2004 : Paysage syndical et évolution des relations sociales, Rapport pour la Direction Ressources Humaines et la Direction Recherche et Technologie de la SNCF (avec Jacques Capdevielle, Luc Chelly et Danièle Linhart, recherche pilotée par l’agence Entreprendre & Comprendre), 95p.
  • 2002  : RTT et relations professionnelles, les conséquences des négociations 35 heures sur les relations professionnelles dans l’entreprise, Rapport pour la DARES, décembre 2002, 71p. (avec Luc Chelly et Jacques Capdevielle, recherche pilotée par l’agence Entreprendre & Comprendre).
Liste des publications de Sophie BÉROUD

Publications au LEST

ACLN - Articles dans des revues avec comité de lecture non répertoriées par l'AERES

2013

  • Béroud Sophie et Bouffartigue Paul« Precarizaciones salariales y resistencias sociales : ¿Hacia una renovación de la mirada sociológica desde el caso francés? », Cuadernos de relationes laborales, 31 (2), p. 455-472. http://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00923244.

OS - Ouvrages scientifiques

2016
  • Béroud Sophie, Bouffartigue Paul, Eckert Henri et Merklen DenisEn quête des classes populaires : essai politique, Paris : La Dispute, 216 p.
2009
  • Béroud Sophie et Bouffartigue PaulQuand le travail se précarise : quelles résistances collectives, Paris : La Dispute, 355 p.

OS-ARTCO - Chapitres d'Ouvrages scientifiques

2009
  • Bouffartigue Paul et Béroud Sophie« Conclusion », in Quand le travail se précarise. Quelles résistances sociales ?, éd. par Paul Bouffartigue et Sophie Bréoud, La Dispute, p. 335-349.

ACTI - Communications/Actes dans un Congrès international

2009

  • Béroud Sophie et Bouffartigue Paul« Précarisations salariales et résistances sociales : vers un renouvellement du regard sociologique ? », in 9èmes Journées Internationales de Sociologie du Travail « Formes et structures du salariat : crise, mutation, devenir ? », Nancy (France). http://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00442078/PDF/Comm.Jist.juin.2009.pdf.

ACTN - Communications/Actes dans un Congrès National

2013

  • Béroud Sophie, Bouffartigue Paul, Eckert Henri et Merklen Denis« En quête des classes populaires », in Colloque AFS, RT 18, Nantes, 02 au 05 septembre 2013. http://www.afs-socio.fr/sites/default/files/DocsRsm/Comm.congr%C3%A8s%20AFS.doc.