Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

nous suivre

Rechercher





Accueil > Recherches > Recherches en Cours

TEDS : Territoires et décrochage scolaire

par Rédaction LEST - publié le

Le projet TEDS propose d’interroger les relations entre décrochage scolaire et contextes territoriaux.



- Contact LEST : Stéphanie Moullet stephanie.moullet@univ-amu.fr
- Carnet de recherche : http://teds.hypotheses.org

L’hypothèse générale de cette recherche est que le contexte, dans ses dimensions sociales, économiques et institutionnelles, affecte les parcours scolaires des individus, ce qui peut se traduire pour certains d’entre eux par un décrochage scolaire. La connaissance des phénomènes de décrochage scolaire reste fragmentaire en France. D’une part, si on a aujourd’hui une bonne connaissance des caractéristiques socioéconomiques des jeunes en situation de rupture scolaire, on connaît mal le processus qui mène au décrochage. Les travaux existants soulignent l’importance des expériences scolaires vécues par les jeunes, mais également la diversité de ces expériences. Le projet TEDS vise à mieux prendre en compte cette dimension subjective des parcours scolaires et à apporter des connaissances nouvelles sur la diversité des configurations qui mènent au décrochage. D’autre part les données utilisées jusque-là fournissent peu d’éléments permettant de comprendre les effets de contexte, plus particulièrement quand ces éléments se rapportent à un territoire. L’objectif du projet TEDS consiste ainsi à rendre compte des variations territoriales du décrochage scolaire en France, afin de mieux comprendre la diversité des parcours et des motifs de décrochage des jeunes, mais aussi de déterminer des effets de contexte territoriaux sur ce phénomène.
Pour étudier les processus de décrochage et l’appréhension subjective qu’en ont les jeunes décrocheurs – abordée en France seulement dans le cadre de travaux qualitatifs à ce jour – une enquête a été élaborée dans cinq académies (Aix-Marseille, Amiens, Bordeaux, Créteil, Nantes) : MODS (MOtifs de Décrochage Scolaire). Elle vise à intégrer les dimensions expérientielles dans une enquête quantitative en interrogeant les jeunes sur les raisons qui les ont amenés à interrompre précocement leurs études.

Un projet interdisciplinaire original
Un regard croisé mettant en œuvre à la fois Sociologie, Sciences Politiques, Sciences de l’Education et Démographie au travers des partenaires suivants : Laboratoire d’Economie et de Sociologie du Travail (LEST), Centre de Recherche en Education à Nantes (CREN), Centre de Recherches sur les Espaces et les SOciétés (ESO Caen), Centre Emile Durkheim - Science Politique et Sociologie Comparatives de Bordeaux.

Une voie jusque-là peu explorée consiste à interroger les jeunes sur les raisons qui les ont amenés à interrompre précocement leurs études, ce qui permet d’approcher leurs logiques d’action et les contraintes qui les restreignent. L’objectif est de chercher à relier la dimension subjective du décrochage scolaire, perçue à travers les raisons données par les jeunes, aux conditions objectives dans lesquelles ces motifs s’inscrivent à un niveau territorial donné.

Projet financé par l’Agence Nationale pour La Recherche française, 2015-2018

Porteur  : Pierre-Yves Bernard au CREN

Membres LEST :
- Vanessa di Paola
- El-Mahdi Khouaja
- Stephanie Moullet
- Eric Verdier

Partenaires  : Projet interdisciplinaires (sociologie, sciences politiques, sciences de l’éducation, économie, géographie, démographie), 4 laboratoires de recherche impliqués :
- CREN
- Centre Emile Durkheim
- ESO Caen
- LEST

Académies :
- Aix-Marseille
- Amiens
- Bordeaux
- Créteil
- Nantes

Mots clefs (+/- 10) : décrochage, contexte, territoire, motifs, subjectivité, acteurs, enquête spécifique, multiniveau.