Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

nous suivre

Rechercher





Accueil > Membres > Recherche

Rémi HABOUZIT

par Rédaction LEST - publié le

 : remi.habouzit@gmail.com

- Sociologie
- ATER en sociologie et sciences politiques (service à temps plein 192h), Université d’Aix-Marseille, IUT carrières sociales option Gestion Urbaine

Thématiques et méthodes de recherche

- Sociologie urbaine, (mobilité, trajectoires résidentielles, manières d’habiter, logiques de peuplement).
- Sociologie de l’action publique, (pratiques des professionnels, intervention sociale et logiques d’encadrement des classes populaires, politique de la ville).
- Sociologie de la stratification sociale, (rapport de domination, structures internes aux catégories populaires).
- Méthode d’enquête qualitative, (entretien, entretien biographique, observation).

Formations

  • Doctorat de Sociologie, (en cours), sous la direction de Sandrine Nicourd et Laurent Willemez, Université de Versailles St-Quentin en Yvelines, 2012/ 2016.
    • Sujet de thèse : La transformation des quartiers populaires par la rénovation urbaine : pratiques professionnelles et expériences des habitants relogés d’une copropriété dégradée vers le parc social.
    • Résumé de la thèse : Appuyée sur des données recueillies par entretiens et observations auprès des professionnels (bailleurs, villes, associations) et des habitants des copropriétés dégradées de Clichy-sous-Bois/ Montfermeil, cette thèse se demande comment se décline localement l’objectif de transformation des quartiers populaires à l’origine du Programme National de Rénovation Urbaine. Pour ce faire, il est alors montré que si la loi de 2003 préconise d’utiliser prioritairement la transformation urbaine et architecturale des espaces et la redéfinition du peuplement, c’est en fait surtout le relogement des habitants d’une copropriété privée vers le parc social et la mise en place d’actions d’encadrement et de normalisation des manières d’habiter qui sont utilisés sur ces deux communes pour répondre à cet objectif national. En contrepartie, il apparaît pourtant que la perspective du relogement déstabilise d’abord les habitants destinataires de cette politique dans leurs ancrages individuels (réseau de sociabilité, sens donné au logement, sens donné au statut résidentiel) quand l’entrée dans le parc social et la confrontation aux professionnels contribue ensuite à bouleverser les hiérarchies internes aux catégories populaires, voire même à inverser le sens des trajectoires. Alors que les anciens propriétaires occupants des copropriétés – souvent marquées par des positions professionnelles et migratoires plus stables –, associent cette étape à un déclassement social, pour les anciens locataires – dont les trajectoires professionnelles et migratoires sont pourtant souvent plus fragiles –, le relogement et les interactions avec les professionnels sont davantage considérées comme un moyen de réhabilitation sociale.
      Finalement, si la rénovation urbaine se construit autour de la volonté de transformation des quartiers populaires, cette thèse montre que pour atteindre cet objectif, l’application d’un programme local favorise surtout les formes d’encadrement et de domination faite à l’encontre des catégories populaires et immigrées, quitte à déstabiliser les habitants et à provoquer la redéfinition des structures internes à ce groupe social.
  • Master 2 Recherche, spécialité Sociologie des professions et de l’action publique (Mention B)/ Master 2 Professionnel, spécialité Développement Social Urbain et Action Publique (Mention B), Université de Versailles St-Quentin en Yvelines, 2011/ 2012.
  • Master 1 de Sociologie, spécialité Développement Social Urbain et Action Publique (Mention B) Université de Versailles St-Quentin en Yvelines, 2010/ 2011.
  • Licence de Sociologie (Mention AB), Université Lyon 2 Lumière, 2010.
  • Diplôme d’Etat d’Assistant de Service Social, Institut de Travail Social de la Région Auvergne, ITSRA, 2008.
  • Baccalauréat Général en série Économique et Social (Mention B), 2005.

Publications

Chapitre de livre :

  • « Changer les villes pour changer les habitudes : les effets de la rénovation urbaine sur les manières d’habiter  », dans Laurent Cailly et Françoise Dureau, Les espaces du logement : pratiques habitantes et politiques publiques, Paris, L’harmattan, 2016.

Articles de revue avec comité de lecture :

  • « La « banalisation » des quartiers populaires par la rénovation urbaine : entre tentatives de mixité sociale, encadrement et divisions de classe  », Sociologia urbana e rurale, 2015, n° 108, p. 34-49.
  • « L’horizon vertical de la recherche, La socialisation de laboratoire(s) des apprentis chercheurs en sciences sociales  », avec le collectif TMTC, Socio-logos, 2015, n°10, URL : https://sociologos.revues.org/2975.

Billets et articles de vulgarisation :

  • « Rendez-vous en terrains connus. Effets de présentation de soi dans la recherche ethnographique », Avec Caroline Arnal, Carnet de recherche du laboratoire Printemps, 2014, URL : http://printemps.hypotheses.org.
  • « Travail social et rénovation urbaine : le retour de l’imposition normative et de l’individualisation des droits sociaux  », Collection Praxis, 2013, n° 1, p. 57-73.

Communications

Colloques et Journées d’études :

  • « Les professionnels de la rénovation urbaine face à leurs actions d’encadrement des classes populaires : une pratique sous influence des parcours biographiques et des positions sociales », Congrès de l’Association Internationale des Sociologues de Langue Française, AISLF, CR15, « Sociologie du travail », UQAM, Montréal, 7 juillet 2016.
  • « La sociologie face à la construction « du problème des banlieues » par la rénovation urbaine : un outil pour déconstruire les représentations et valoriser les différences internes aux catégories populaires et immigrées  », Congrès de l’Association Internationale des Sociologues de Langue Française, AISLF, CR 34 « Intervention et politiques sociales », UQAM, Montréal, 6 juillet 2016.
  • « Analyse sociologique des pratiques professionnelles d’accompagnement post-relogement en interaction avec les habitants. L’exemple d’un quartier rénové en Ile-de-France », Journée d’études « Travail social, participation, territoire », UVSQ, Saint-Quentin en Yvelines, 22 janvier 2016.
  • « Répondre à la spatialisation des problèmes sociaux par l’encadrement des classes populaires : l’interaction entre les professionnels de la rénovation urbaine et les habitants », Congrès de l’Association Française de sociologie, AFS, RT 9 « Sociologie de l’urbain et des territoires », UVSQ, Saint-Quentin en Yvelines, 1er Juillet 2015
  • « Que révéler de soi dans l’enquête ethnographique ? Leviers et déconvenues d’une posture de proximité du chercheur sur « son » terrain  », avec Caroline Arnal, Congrès de l’Association Française de sociologie, AFS, RT 20 « Méthodes », UVSQ, Saint-Quentin en Yvelines, 30 Juin 2015.
  • « Changer les villes pour changer les habitudes : les effets de la rénovation urbaine sur les manières d’habiter  », Journées jeunes chercheurs sur le logement et l’habitat, Réseau de Recherche sur l’Habitat et le Logement (REHAL), Université de Tours, 26 Juin 2015.
  • « De la démolition d’une copropriété à la déstabilisation des ancrages individuels : analyse des effets d’un programme de rénovation urbaine », Réseau de Recherche sur l’Habitat et le Logement (REHAL), Séance thématique « Les vulnérabilités résidentielles au prisme des projets urbains. Effets sociaux et spatiaux, évaluation, mobilisation », Ecole nationale d’Architecture Paris Val de Seine, 6 mars 2015.
  • « Ethnographier la mise en oeuvre d’une politique publique de rénovation urbaine : enjeux méthodologiques et épistémologiques », 6ème congrès des associations francophones de Sciences Politiques (COSPOF), ST 37 « Saisir les politiques sociales par les acteurs », UNIL, Lausanne, 7 février 2015.
  • « Accéder au terrain par immersion, le projet de rénovation urbaine de Clichy-sous-Bois Montfermeil en région parisienne », Réseau de Recherche sur l’Habitat et le Logement (REHAL), séance thématique « comment enquêter sur les vulnérabilités résidentielles ? Echanges d’expériences », INED, Paris, 7 Février 2014.

Séminaires de Recherche :

  • Avec le collectif TMTC : « Les formes de socialisation au sein du laboratoire Printemps. Retour sur une expérience collective  », Séminaire résidentiel du laboratoire Printemps : travail individuel et travail collectif dans un laboratoire de sociologie, UVSQ, Fontenay les briis, 23 juin 2016.
  • « La médiation comme outil de régulation des manières d’habiter dans un quartier en rénovation urbaine, réflexions méthodologiques et théoriques », Séminaire Ecole Doctorale sciences sociales UMRLAVUE, Université de Paris 8, Ecole Nationale d’Architecture Paris Val de Seine, 10 avril 2015.
  • « Rendez-vous en terrains connus », avec Caroline Arnal, Séminaire Construction des Territoires de l’Intervention Sociale, séance thématique « les territoires du chercheur », Laboratoire Printemps, UVSQ, Saint-Quentin en Yvelines, 26 septembre 2014.
  • « Quand l’action publique déstabilise : Analyse des effets d’un programme de rénovation urbaine sur la trajectoire des habitants », Séminaire de suivi de thèse, Laboratoire Printemps, UVSQ, Saint-Quentin en Yvelines, 13 juin 2014.
  • « Les expropriations de la rénovation urbaine », Séminaire Construction des Territoires de l’Intervention Sociale, séance thématique « les territoires spatiaux », laboratoire Printemps, UVSQ, Saint-Quentin en Yvelines, 31 Janvier 2014.

Activités d’enseignements

  • ATER en sociologie et sciences politiques (service à temps plein 192h), Université d’Aix-Marseille, IUT carrières sociales option Gestion Urbaine
    2016 - 2017 :
    • 1ère année de DUT : Monographie urbaine
    • 1ère année de DUT : Publics et problématiques spécifiques
    • 1ère année de DUT : Méthodes d’enquête
    • 1ère année de DUT : Sociologie politique
    • 2ème année de DUT : Politiques territoriales
    • L3 de Licence Professionnelle aménagement du territoire et urbanisme : Mise à niveau en sociologie
  • Enseignant Moniteur en sociologie (service de 64h), Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines.
    • 2013 - 2015 : L3 Sociologie/Géographie/ AES : Sociologie de l’intégration urbaine
    • 2013-2014 : L1 AES : Fondement de la sociologie
    • 2014-2015 : L1 AES : Individus et société
    • 2014-2015 : M2 Recherche et professionnel (développement social urbain) : Séminaire Politiques / Publiques et enjeux sociaux urbains
  • Interventions ponctuelles :
    • 2013 :
      Ecole de Buc : Diplôme d’Etat d’Ingénierie Sociale, DEIS : Les politiques sociales du
      logement
      UVSQ : M1 de sociologie démographie : Construire une enquête en sociologie
    • 2016 :
      UVSQ : M2 Développement Social Urbain : Sociologie des professionnelsde l’intervention sociale
  • Activité d’encadrement :
    Direction d’un mémoire Travail d’Etude et de Recherche (TER) de 3ème année de Licence de sociologie, 2014-2015, UVSQ.

Responsabilité scientifiques et administratives

  • Membre du laboratoire LEST, Université Aix-Marseille depuis 2016.
  • Membre du laboratoire Printemps, UVSQ, depuis 2012.
  • Membre du bureau du RT9 de l’AFS « Sociologie de l’urbain et des territoires » , 2015-2016.
  • Membre des comités d’organisation et scientifique de la seconde biennale de sociologie urbaine du RT9 de l’AFS, « Inégalités sociales et inégalités spatiales (2000-2016) : explications sociologiques », Université de Toulouse, Septembre 2016 (à venir).
  • Co-organisateur du séminaire des doctorants des laboratoires Printemps et Cesdip, 2014-2015.
  • Représentant des doctorants au bureau du laboratoire Printemps, année universitaire 2012-2013 et 2013-2014.
  • Animation de l’atelier « Profession Sociologue », Journée Nationale des Cordées de la Réussite, UVSQ, Janvier 2014.
  • Membre du Réseau de Recherche sur l’Habitat et le Logement (REHAL), axe vulnérabilités résidentielles, depuis 2013.

Mémoires et travaux de recherche universitaires

  • La transformation des quartiers populaires par la rénovation urbaine : pratiques professionnelles et expériences des habitants relogés d’une copropriété dégradée vers le parc social, Thèse de doctorat en Sociologie, sous la direction de Sandrine Nicourd et de Laurent Willemez, Recherche en cours.
  • Face aux demandeurs de logement social. Construction d’une interaction dans un contexte de pénurie de logement. Mémoire de recherche de master 2, sous la direction de Sandrine Nicourd, 2012.
  • « Etre Relogé », Analyse sociologique des conséquences des programmes de rénovation urbaine sur la trajectoire des populations immigrées vieillissantes. Mémoire de recherche de master 1, sous la direction de Nicolas Robette, 2011.
  • L’entrée dans un CHRS : confrontation de deux modes de socialisation ? Mémoire de Licence, séminaire de recherche « socialisation, institutions et (trans)formation des individus et des groupes » sous la direction de Sylvia Faure et Daniel Thin, 2010.
  • Discrimination et séropositivité : Le contrôle de l’information, un remède contre l’exclusion ? Mémoire d’initiation à la recherche, Diplôme d’Etat d’Assistant Social, sous la direction de Marie-Thérèse Cadec-Paumier, 2008.

Expériences professionnelles

  • ATER en sociologie et sciences politiques à l’Université d’Aix-Marseille, 2016-2017.
  • Doctorant Contractuel à l’Université de Versailles St-Quentin en Yvelines, 2012/ 2015.
  • Stage recherche en sociologie/ Chargé de mission logement, réalisation du mémoire de master 2 par enquête qualitative, Mairie du 11ème arrondissement, Paris, Mars/ Juillet 2012.
  • Enquête collective qualitative avec Angélina Chapin, Mathieu Lopes, Linda Lamine et Marianne Agazar, Les personnes en situation de précarité et la santé. Analyse sociologique en vue de l’élaboration d’un Contrat Local de Santé sur la ville d’Achères, sous la direction de Jean-Marc Berthet, 2012.
  • Stage de recherche en sociologie, réalisation du mémoire de master 1 par enquête qualitative, Service relogement, Société Immobilière d’Economie Mixte (SIEMP), Paris, Février/ Avril 2011.
  • Enquête collective d’initiation à la recherche qualitative avec la promotion assistants sociaux ITSRA 2005-2008 Tu t’es vu quand t’es prévenu ? Le paradoxe de la prévention en milieu festif, sous la direction de Thierry Morel et Corinne Vedrine, 2006.

Publications au LEST