Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

nous suivre

Rechercher





Accueil > Membres > Doctorants

Emilia CODRON

par Rédaction LEST - publié le , mis à jour le

 : +33 (0)6 52 68 97 68

 : emilia.codron[at]gmail.com

- Doctorante en Sociologie (ED 355)
- Direction de Thèse : Eric VERDIER et Mustapha EL MIRI

Titre provisoire de Thèse :

Politiques publiques de l’emploi dans les quartiers prioritaires de la politique de la Ville à Marseille : entre gestion par le flou et construction d’ordres locaux négociés, le cas du dispositif de Mobilisation Orientation Vers l’Emploi (MOVE)

Domaines de recherche :

- Politiques publiques
- Politique de la Ville
- Sociologie des professions

Résumé du projet de thèse en français

Le dispositif MOVE (Mobilisation Orientation Vers l’Emploi) a vu le jour en 2014 à Marseille. Il a été porté à ses origines par les centres sociaux, qui souhaitaient apporter une réponse concrète au problème du chômage dans leurs zones d’intervention, puis a été systématisé et encadré par les institutions publiques en charge de la politique de la Ville. Les animateurs MOVE ont pour mission « toute action favorisant la mobilisation, l’accueil, l’information et l’orientation des publics en recherche d’emploi, habitant les quartiers prioritaires de la Politique de la Ville (QPV) et ce en lien avec le Service Public de l’Emploi ».

Si cette volonté de raccrocher les « invisibles » aux circuits classiques de la recherche d’emploi n’est pas nouvelle, elle est mise en œuvre de manière originale à Marseille.

C’est ce dispositif que nous analyserons pour en comprendre les fondements et les modalités de mise en œuvre en le considérant sous deux angles distincts mais complémentaires : en tant que composante de « politiques publiques », mais aussi comme cadre d’exercice d’un groupe professionnel.

Nous postulons que non seulement le métier d’animateur MOVE est un métier flou (au sens où Gilles Jeannot l’entend), mais que ce dispositif, dans sa globalité, l’est aussi.

En analysant le travail concret des animateurs, leurs missions, leurs justifications et les partenariats qu’ils tissent sur le terrain, nous essaierons de caractériser le métier d’animateur MOVE.

En mettant au jour les intérêts organisés en présence ainsi que les justifications des parties prenantes, et leurs logiques d’actions, nous tenterons de reconstituer les ordres locaux négociés qui rendent possibles le déploiement du dispositif et – jusqu’à aujourd’hui – sa pérennité.

Dans un premier temps, il s’agira de replacer ce dispositif dans l’histoire et l’organisation de la politique de la ville à différentes échelles en se focalisant sur la thématique de l’emploi.

Ensuite, nous nous attacherons à mieux comprendre la genèse, le fonctionnement et la régulation du dispositif MOVE, dont on fait l’hypothèse que sa gouvernance est « hyper territorialisée ».

Le travail des animateurs et leurs interactions avec les partenaires et le public du dispositif permettront de rendre compte de ses conditions de mise en œuvre et de mettre à l’épreuve sa cohérence organisationnelle et politique.
Nous nous appuyons sur des théories interactionnistes, qui postulent que l’ordre social n’est pas donné, et qu’il se construit de manière continue au travers des interactions entre les parties prenantes.

Notre approche méthodologique se veut qualitative et inductive mais nécessitera de mettre sur pied un ensemble formalisé de matériaux (entretiens, documents rendant compte du financement, de l’organisation, du suivi et de l’évaluation du dispositif).

Formation :

  • 2007-2008 : Master 2 professionnel Management des projets et des compétences spécialité Economie sociale et solidaire, Aix Marseille Université
  • 2005-2006 : Master 2 recherche de socio-anthropologie du développement, IEDES, Université Paris I Sorbonne

Expérience professionnelle :

  • 2014 à aujourd’hui : animatrice du dispositif MOVE Mobilisation Orientation Vers l’Emploi), centre social Air Bel, Marseille
  • 2012 à 2014 : Chef de projet Opérationnel, E3D Environnement, Aix-en-Provence (Accompagnement à l’adoption de gestes éco-responsables)
  • 2007 à 2012  : Chargée de mission, pépinière d’entreprises Entrepreneurs et Associés
  • 2007  : Sociologue, chargée de la réalisation d’un observatoire de l’habitat précaire (dans le cadre d’un PLH), Santa Tecla, El Salvador
  • 2004  : Sociologue stagiaire, appui à la mise en place d’un système alternatif à la vente informelle, Santa Tecla, El Salvador

- Anglais : niveau TOEIC
- Espagnol : Bon