Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

nous suivre

Rechercher





Accueil > Actualités

Séminaire invités 3 avril 2017 : Oliver Winkler (Martin-Luther-Universität Halle-Wittenberg), Arnaud Dupray (Céreq/LEST) et Mélanie Vignale (Céreq)

par Rédaction LEST - publié le

Chercheur invité au LEST Oliver Winkler (Martin-Luther-Universität Halle-Wittenberg) présentera "Too far to go ? Geographic distance and social inequality in higher education choice in France“, suivi de Arnaud Dupray (Céreq/LEST) et Mélanie Vignal (Céreq) qui présenteront « Contexte départemental et mobilités d’études et d’insertion des jeunes. ».

Lundi 3 avril de 10h à 12h dans la grande salle du LEST.

Oliver Winkler (Martin-Luther-Universität Halle-Wittenberg)

"Too far to go ? Geographic distance and social inequality in higher education choice in France"
In continental Europe, France has a long tradition of institutional differentiation in higher education. Especially in France, the differentiation of higher education institutions (e.g. universités, IUT, STS, grandes écoles etc.) is strongly linked to a spatial distributional structure. Preferences for certain institutions require some willingness to travel or relocate because institutions are differently located in the country. Theory assumes that children from higher social classes and children with higher school degrees are more likely to study more distant from their hometown. Using data by Conditions de vie des étudiants 1994-2010, this is confirmed for children originating from higher educated families and with higher personal educational capital. Parental income has a low impact which reveals that money hardly substitutes education in France.

- Le portrait d’Oliver Winkler : http://www.lest.cnrs.fr/spip.php?ar...
- Le CV d’Oliver Winkler : http://www.lest.cnrs.fr/spip.php?ar...

Arnaud Dupray (Céreq/LEST) et Mélanie Vignal (Céreq)

« Contexte départemental et mobilités d’études et d’insertion des jeunes. »
Cette communication propose d’interroger la mobilité des jeunes entre le baccalauréat et la fin des études supérieures à partir de statistiques descriptives, cartographiques, et par la modélisation économétrique afin d’évaluer le rôle joué par les caractéristiques de l’offre locale dans la mobilité/l’immobilité des jeunes. Par ailleurs, il s’agira également de montrer comment la mobilité dans les études est associée ou non à une mobilité dans les premières années de l’insertion professionnelle. Les données mobilisées sont les données de l’enquête Génération 2010, des données de l’Insee (RP), des données de la DEPP et de SISE (système d’information sur le suivi des étudiants).

Agenda

Ajouter un événement iCal